blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

projet-napo-wagram 28mm

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Tout est dans le titre. Vous faire suivre mon projet de réalisation d'un diorama avec des figurines de 28MM sur la batai

Tout est dans le titre. Vous faire suivre mon projet de réalisation d'un diorama avec des figurines de 28MM sur la bataille de Wagram en 1809, partager et échanger.

Blog dans la catégorie :
Divertissement

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

projet-napo-wagram 28mm

Du haut de ces pyramides....

Le 16/02/2017

Il y aura 6 dromadaires montés. Et 12 piétons. Gravure et posture superbes. J'en salive d'avance.

Il y aura 6 dromadaires montés.
Il y aura 6 dromadaires montés. 
Un sacré que j'ai dans le salon. Pas une fille de l'est aux yeux aguichants (et au reste tout aussi aguichant). Bande de pervers.
Non, il s'agit de figurines à peindre pour une commande. Rien à voir avec Wagram, puisqu'il s'agit du corps des dromadaires lors de l'expédition d'Egypte. Expédition que le tondu a laché dare dare, lorsqu'il a vu que l'avenir de la France risquait de se dérouler sans lui. Aujourd'hui c'est l'inverse, on voudrait tous que nos politiques partent en Egypte, pour que l'avenir de la France se déroule sans eux (rdv dans 2 mois messieurs dames).
Les figs sont trés belles. De belles postures et des détails trés fin. Ca va être un plaisir.
Ca vient de chez Brigade games et en plus c'est du plomb (comme quoi ça n'a rien à voir...).
Bon beh, vu que c'est une commande faut que je m'y colle.
To be continued...

 

Le Major de promo

Le 31/01/2017

Le "héros" surveille ses arrières. Tu m'étonnes!
Le "héros" surveille ses arrières. Tu m'étonnes! 
Je vous présente le premier officier des mes troupes françaises (d'autres suivront forcément).
J'ai nommé le célébrissime colonel Jean Eudes Edgar BraieHumide de la CouléeBrune, duc de la Pétoche, Comte de la Trouillomètrazéro, arrière petit fils de son aîeul, un célèbre immigré polonais, Iliochi Jaipeurduski, prince de la Fistule.
Avec une famille comme ça, j'ai au moins une excuse quand je perds une partie.
Mais je me décourage pas, quand on voit les primaires, tout peut arriver...même aux plus mauvais.
To be continued....

 

Les joies du bicorne.

Le 30/01/2017

Les fusiliers et le tambour! 2eme et 3eme compagnie, en avant! La compagnie de grenadiers. Ils ont pas l'air, mais faut pas les chauffer! Le bataillon au grand complet! Planquez vos fesses!

Les fusiliers et le tambour!
Les fusiliers et le tambour! 
Voici enfin mon bataillon de ligne en bicorne. j'adore cette coiffure, que je trouve plus originale que le traditionnel shako, au 12 458 versions différentes, selon que vous avez été enrolé le 4eme jeudi de mai de l'an 1814, ou que votre général de corps s'est levé du mauvais pied le lundi 27 avril 1810, à 05h28, au sud de Coimbra (Portugal). Au moins avec le bicorne, c'est simple, sobre, ça marche pour toutes les périodes de l'Empire, c'est facile à peindre et ça a de la gueule non?
Et comme dans bicorne, y'a bi, beh, je vais en peindre trés bientôt un deuxième (non mais!).
To be continued...

 

La guerre à l'aile, la vie est belle !

Le 28/01/2017

Les mouvements de cav autrichiens. Les chasseurs, cachés au loin. Après le bois, la maison. Les wurtemberg vont dégager fissa. Maison vidée, chasseurs cernés. Mais trop tard, malheureusement. Ultime charge au centre: ultime reculade. Ultime branlée aussi!

Les mouvements de cav autrichiens. Les chasseurs, cachés au loin.
Les mouvements de cav autrichiens. Les chasseurs, cachés au loin. 

Suite et fin de notre baston de janvier.

Il ne reste plus qu'à se tourner vers la droite alliée (la notre... vous suivez j'espère?) pour voir comment Didier s'en sort. Après de belles manœuvres de cavalerie, ses hussards (6 escadrons vétérans) flanqués d'un régiment de dragons (5 escadrons L1) sont venus attaquer un moindre regt de chasseurs français, venu se placer devant ses lignes de bataillons d'infanterie et devant ses canons (surprenant non?). Un autre escadron de hussard autrichiens placé sur l'arrière des ces chasseurs a permis de les faire prisonniers. Objectifs numéro un atteint!
Le reste de la tactique que nous voulions mettre en place, à savoir venir charger la ligne de RV, n'a pas eu le temps de se réaliser. Plus vers le centre, RV lançait une charge d'infanterie, à travers le village, sur les restes de bataillons hongrois. Ces derniers comme leur prédécesseurs, ne résistèrent pas très longtemps (repli à travers un autre bataillon hongrois. Bonjour le bordel!)

Il était temps alors de faire le bilan, plus que médiocre de notre partie : les ailes avait assez bien tenues pour notre coté, mais le centre avait complètement explosé. Pour ma part, je considère qu'on a perdu (va falloir des arguments pour dire le contraire). Mais, ce n'est qu'une bataille, et la vengeance sera terrible (oui, je sais, on se répète, mais l'espoir fait vivre!).

To be continued...

 

L'aile ou le centre? ....

Le 25/01/2017

Après le bois, direction la baraque. En avant, marche! C'est parti, pour les baffes et les gifles, au centre! Fini les baffes! De toute façon, y'a plus personne! Les chasseurs kamikazes. Ah, les dégâts de l'alcoolisme russe! JJ contre-attaque. A priori, ça a tapé fort, hein JJ!

Après le bois, direction la baraque. En avant, marche!
Après le bois, direction la baraque. En avant, marche! 

Tout d'abord, une petite correction par rapport aux articles précédents : en fait de bavarois, RV commandait 5 bataillons du Wurtemberg. Mea Culpa (je viens de les reconnaître sur les photos!).

Pendant que Didier sur son aile droite, galopait tel le chevalier blanc, le canon tonnait lourdement sur le centre de notre dispositif (en gros, au milieu, ça bastonnait sévère).

Aprés avoir dégager le bois des chasseurs wurtemburgeois, les 2 bataillons hongrois se reformèrent et chargèrent droit devant eux le bâtiment occupé par un bataillon léger de la même nation.

2 bons coup de pieds aux fesses, et hop la barraque est dégagée. Y'a plus qu'à finir de fourrer la dinde (celle qu'ils n'avaient pas eu le temps de terminer le mois dernier). Il ne restait plus qu'à attendre..... attendre.... l'arrivée des troupes de Didier.

Un peu plus sur la gauche, JP a très vite pris la colline sur la gauche du village, y a placé un canon, 2 bataillons de ligne, 2 bataillons de la garde, un regt de lancier Rouge et 1 regt de Dragons. Il était évident que tout ce petit monde aller venir chauffer les côtelettes de mes Autrichiens. D'ailleurs, ceux-ci se regarder tous du coin de l'oeil, se demandant sur qui la foudre aller tomber. JP, généreux et magnanime décida que tout le monde méritait ces châtaignes (un peu comme l'école des fans version Fight Club). Les grenadiers allemands, le canon de 6 £, tout ce bel ensemble fût charger et balayer en 2 temps 3 mouvements. Argghhh. Notre centre était percé. D'ailleurs on a pu voir pas mal de fuite !

Encore plus à gauche, JJ « flippait grave » en entendant au loin les cris d'horreur et de douleur des victimes de JP. Plutôt qu'attendre de recevoir la même punition, JJ, grand stratège, envoya au charbon une triplette d'escadrons de chasseur à cheval, face à 2 regt de cuirrasiers et 1 regt de carabiniers français. Il paraît que les vieux grigous, ça ose tout ! (c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait). Donc JJ vieux grigou, a mis un sacré « foutoir de bordel » dans le bel alignement français. Mais JP, a réussi à regrouper et reconcentrer ses troupes vers leur objectif, qu'il atteignit (ouh put*** c'est difficile à conjuguer ça!) en fin de partie. J'avais ne pas avoir bien suivi ce coté de la table sur les 2 derniers tours, mais voyant le sourire béat de JJ au moment de ranger les figurines, j'ai compris que quelques charges russes, assaisonnées de boulets de 12£, ont fait de beaux dégâts dans les rangs français. Bravo JJ.

Restait maintenant à voir ce qu'il se passait sur l'aile droite autrichienne.

To be continued...

 

 

Minibluff the card game

Hotels