blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

projet-napo-wagram 28mm

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Tout est dans le titre. Vous faire suivre mon projet de réalisation d'un diorama avec des figurines de 28MM sur la batai

Tout est dans le titre. Vous faire suivre mon projet de réalisation d'un diorama avec des figurines de 28MM sur la bataille de Wagram en 1809, partager et échanger.

Blog dans la catégorie :
Divertissement

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

projet-napo-wagram 28mm

Des officiers bien sous tous rapports (j'ai bien dis tous).

Le 17/05/2018

Jesper et Outuf. Z'ont l'air cool non? Même la fumée se dissipe sous leur pas! - C'est par ici qu'on a besoin d'un "coup de main" (dans la tronche)? Ah, j'oubliais: c'est du plomb de chez Murawski (encore un polack). Ca va chauffer, je pense.

Jesper et Outuf. Z'ont l'air cool non?
Jesper et Outuf. Z'ont l'air cool non? 

Ayant peint des polonais et des saxons, il fallait bien attribuer à ces troupes des chefs, des vrais. Sinon, on courrait le risque de voir tout ce petit monde (en plomb) se carapater aux quatre coins d'une rue de la soif quelconque, et de finir tel le hooligan russe, un soir de match de son équipe nationale sur le vieux port de Marseille.

Voici donc, les colonels Jesper Ketaduhouiski, et Outuf Vafynir-Komanagazaki, 2 « gentils » gars, mais qu'il faut pas trop asticoter. A une certaine époque, ils assuraient le filtrage à l'entrée de chez mme Odette, et plus d'un russkof avino-vodkaïsé, s'en souvient (leur nez de travers en témoignent). Parait même que le ministère de l’intérieur les a recrutés pour faire un peu de ménage du côté de Notre Dames Des Landes.

Leurs dernières vacances vers Jérusalem, seraient à l’origine des discussions « très diplomatiques » qui ont lieu dans le coin.

Des gentils, je vous dit.

En attendant de (ne pas) les croiser sur notre prochaine table de jeu, je retourne au mastic, pour quelques décors et peinturlurage de canassons français.

To be continued...

 

Dragons, le retour

Le 03/05/2018

Je me suis planté sur 1 truc. A vous de trouver! Vous la voyez l'erreur? Un officier qui lance la charge.... ... et les autres escadrons suivent!

Je me suis planté sur 1 truc. A vous de trouver!
Je me suis planté sur 1 truc. A vous de trouver! 
Encore et toujours des dragons. Ce coup ci il s'agit du 28eme dragons. L'avantage du 28eme, c'est que c'est facile à écrire sur le bagage des cavaliers.
Il me reste 1 dernier régiment à peindre pour représenter la division Pully, du corps de Grouchy. A la vitesse à laquelle je peints en ce moment, je devrais avoir fini pour la prochaine année bissextile. J'essaierai en parallèle, de peindre d'autres cavaliers, un peu plus lourd, par leur nom, par leur force et par leur capacité "intellectuelle" à taper délicatement dans le lard des autrichiens.
Bref, des grosses bottes, bien moustachus.
Bon, j'y retourne aprés vous avoir présenter quelques photos (pas vraiment de bonne qualité).
To be continued...

 

Correspondance de guerre 2

Le 02/05/2018

La traversée du village. Craint "dégun", le hussard, peuchère! Et la priorité à droite alors?!?!?! L'aile de cavalerie commence à exploser de partout! Aïe, mon canon! Contre boulets et mitraille, le russe charge! C'est solide le russe! Le bois est vidé, mais la nuit tombe. Trop tard!

La traversée du village. Craint "dégun", le hussard, peuchère!
La traversée du village. Craint "dégun", le hussard, peuchère! 

Quartier Général, Baur D'hô,

Nous, Etat major de votre Gracieuse Empiriosité, décidions de favoriser nos offensives sur nos ailes, et en premier lieu par notre aile gauche, où nos régiments de cavalerie devaient charger à fond. La présence de la cavalerie ennemie, nombreuse et parfaitement déployée, épaulée sur sa gauche par une forte batterie d'artillerie de 8£, coupa court à notre attaque.

En appui sur la droite de la cavalerie, les brigades russes avait pour ordre de faire la jonction à la sortie du village de Vienzy. Mais bien vite, les troupes de nos ennemis, le génarl Jean P de la Sabrequipique et de son chef de cabinet, V de Laipéhaffutée, enlevèrent ce village, avec la plus grande audace. Leur 5eme hussards parvint même à traverser ce village, ignorant le stirs des hommes de notre allié, Jepèzplubessev, menaçant ainsi notre aile gauche.

La remarquable maîtrise des hussards de Hessen Homburg, aux magnifiques shakos bleus, leur permit d'effectuer un demi-tour, tel qu'à l'exercice et de menacer les hussards blancs français.

En revanche, notre cavalerie, subissait les multiples charges , et se trouvant sous les feux des canons, se vit dans l'obligation d'abandonner le terrain. Le mal était fait!

Au centre, le courage russe ajouté à l'ivresse légendaire de ces chefs de bataillons, les amena à avancer inexorablement. Les boulets, les biscaïens et la mitraille balayaient les formations, décimaient les 1er rangs, mais le russe, même mort, avance et ne tombe pas. Une formidable ultime charge emporta par ailleurs la batterie adverse.

Sur notre droite, nos Uhlans parvinrent à chasser les cavaliers du bois de Jeutatan. Ce mouvement permit l'avancée des forces hongroises, en appui sur leur gauche, entre le village et le bois, en vue de prendre en écharpe les zones habitées et balayer les troupes danoises, et alliées du général Didier Jenfilpadai Perl.

La pénombre et le nuit tombante, ne nous permirent pas d'exploiter ces manœuvres. Le mal sur notre gauche étant incurable, notre corps d'armée dû se replier derrière la Garr Haunneux, où nous rallions en vue du prochaine offensive.

Votre Grandiosité, m'autorisera à nommer les généraux Paflataite et Pandanlaidan, qui laissèrent leur vie (et leur culottes) sur le champ de bataille.

Votre serviteur, FeldMarschall Patriss Von Kochmar,depuis l'infirmerie de votre Excellentissime, où mon séant guérit lentement mais surement.
 

 

Ca plane pour moi.

Le 01/05/2018

Des boites d'avions en supplément. Faut ce qu'il faut! Les dés... et 2 figs d'As de l'époque, histoire de personnaliser! Des nuages.. pour un jeu anglais, c'est normal non? 3 livrets, pas plus, courts et simples... mais en anglais! La présentation parfaite, comme d'hab chez Warlord!

Des boites d'avions en supplément. Faut ce qu'il faut!
Des boites d'avions en supplément. Faut ce qu'il faut! 
Je suis tombé dans l'aéronautique tout petit (et j'en ai fait mon métier, d'ailleurs). Du coup quand Warlord Games lance un jeu sur les combats aériens WWII, beh moi je craque!
Quelques photos de l'ensemble et une vidéo avec le lien ci dessous.
https://www.facebook.com/pmfigs?hc_ref=ARSjUEIluWKCC-33kCOxn0LA3hWzVwspuFsLe0Y57JHCs3uRc0B2GiMm1erNJBIKyi8&fref=nf
Avant d ejouer à ce nouveau jeu, je retourne à la traduction du rapport de bataille autrichien de notre dernière baston (et l'autrichien, à traduire, c'est du sport...).
To be continued....

 

Correspondance de guerre 1

Le 29/04/2018

Le village de Vienzy au 1er plan. A droite l'austro russe. La ligne allemande. Fatiguée mais motivée... 'fin comme d'hab quoi! Les russes. Même pas cap' de ne pas avoir peur! Chiche! Le français prés du village de Vienzy Saxe et Wurtembourg face au village de Jeutatan.

Le village de Vienzy au 1er plan. A droite l'austro russe.
Le village de Vienzy au 1er plan. A droite l'austro russe. 
Rapport de bataille du FeldMarschal Patriss Von Kochmar, commandant autrichien...

Ce jour de Saint Anselme, nos chevau légers éclairant nos mouvements dévoilèrent une force conséquente d'infanterie ennemie, déployée en vue de la vallée de la baure delèze, prés des villages de Vienzy et Jeutatan.
Obeissant aux ordres de votre Altesse, nous prenons l'initiative de nous mettre en bataille pour affronter ces troupes françaises, polonaises, danoises, saxonnes, ainsi que quelques bataillons de la traitresse Wurtembourg.
Nos alliés russes, aux ordres du maréchal Hervanov Jepèzplubessev, se mettent en formation pour la prise de Vienzy. Les divisions de cavalerie (chevau légers, dragons, hussards et cuirrassiers) se mettent en appui sur leur gauche pour les soutenir et les protéger.
Les braves hongrois et allemands de votre Grandeur se placent à droite des russes avec comme objectif la prise de Jeutatan. Enfin la cavalerie légère des Uhlans et hussards hongrois constituent notre aile droite.
Votre Majestuosité constatera que notre dispositif était une fois encore parfait. Mais c'est alors qu'apparut sur notre aile gauche, le gros de la cavalerie ennemie, constituée d'une forte brigade de dragons et des fourbes cuirrassiers saxons, qui était jusqu'alors caché de notre vue par l'épais brouillard d'une fin de nuit agitée.
La chaleur étouffante de ces contrées, privant nos braves d'un sommeil indispensable avant ce type de combat, n'entama en rien leur ardeur et leur courage.
Néanmoins, le brouillard, et nos yeux embrumés avaient également réussi à nous cacher les positions idéales des batteries d'artillerie ennemies, formées de troupes d'élite, auxquels nos régiments durent faire face.
La pénombre ajoutée à ma blessure à l'oeil issue de cette bataille (que les français appelle "oeil au beurre noir"), m'empéchant de continuer mon rapport, d'autres estafettes vous ferons parvenir trés bientôt les suites de ce combat, votre Excellentissime.
Bien à vous.



To be continued...

 

Minibluff the card game

Hotels