blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

projet-napo-wagram 28mm

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Tout est dans le titre. Vous faire suivre mon projet de réalisation d'un diorama avec des figurines de 28MM sur la batai

Tout est dans le titre. Vous faire suivre mon projet de réalisation d'un diorama avec des figurines de 28MM sur la bataille de Wagram en 1809, partager et échanger.

Blog dans la catégorie :
Divertissement

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

projet-napo-wagram 28mm

En 15mm, on peut aussi s'amuser... mais pas tous les jours svp !

Le 26/01/2020

Les dragons chargent les rifles. La cav lourde british va risposter. La cav avance et prends l'objectif à gauche, pour un temps... L'anglais reprends la colline du centre. La cav est passée à gauche. Le 15mm, c'est petit mais c'est mignon. Bon ça vaut pas le 28mm, hein? A la droite française, ça avance et ça défouraille. Classique quoi!

Les dragons chargent les rifles. La cav lourde british va risposter.
Les dragons chargent les rifles. La cav lourde british va risposter. 

A MAXIMA ES NOVO PACEM, A MINIMA ES LUDO REGLEM 

Ce qui ne veut strictement rien dire, mais ça fait classe non ?

Tout ça pour vous conter la baston qui s'est déroulé hier, au club de Strat et Jeux du Lauragais (http://stratetjeux.forumactif.com), sur la règle Bataille Empire, en 15mm, version tournoi.

En effet, cette partie a servi de révision (entrainement ?) pour Fred, qui participera au Tournoi Bataille Empire de Chaniers (Charente Aquatique – maritime en fait), le weekend prochain.

Il a donc aligné son armée Anglaise, version 1815, plutôt costaud, avec de la cav lourde KGL, des rifles, et des bataillons en veux-tu en voilà. Il avait également créé pour l'occasion, une liste française version Espagne, assez balaise, aussi, avec une belle et efficace division de dragons, et, petite particularité, une batterie à cheval de 8£. Erreur de liste du bouquin ??? (si un érudit – pas un pseudo historien de FB - à des billes la dessus, je suis preneur).

Nous avons joué à 4 mains, et comme il n'y a ni manchot ni monstre à 3 bras (ou plus) dans le club, Guy, et Jean Louis nous ont accompagnés.

Je ne vais pas détaillé toute la partie, mais cette baston nous a permis de bien revoir les subtilités de la règle, du genre, niveau de commandement assez déterminant, priorité des ordres qui peut vous permettre de « ralentir » fortement votre adversaire, repli de la cav après une charge, pour éviter de se retrouver isolé au milieu des troupes adverses, soutien au feu et au moral, etc...

Autre point à ne pas négliger le facteur « dés ». Certains trouveront ça rédhibitoire, mot très tendance pour parler des vieux grigous qui refusent de passer à d'autres règles, d'autres joueurs, d'autres époques (c'est en partie mon cas, car pour moi, en général, c'est 1er empire et 28mm, et pourtant je joue parfois à Blood Red Skies -WWII-, et je constitue à temps perdu, une armée russe en 6mm, comme quoi....).

En effet, Guy et Fred, nous ont fait la joie d'aligner une quantité de « 1 » aux dés assez impressionnante, ce qui les a fortement pénalisés, notamment sur les combats.

La partie s'est terminée sur un match nul (de mémoire 13 pertes pour l'anglais, contre 15,5 pour le français), mais de meilleurs dés, ou au moins plus équilibré, auraient certainement permis à Fred et Guy de l'emporter (encore un truc qu'on ne saura jamais, comme les grandes théories que je lis sur FB sur ce qu'il serait arrivé si Napo avait gagné Waterloo... sans dec, les gars, reprenez-vous!).

Bonne ambiance, rigolade, et rdv à la prochaine, car il faut vraiment qu'on rejoue encore et encore avant d'assimiler toute la règle et ses « astuces » (z 'avez vu la taille du livre, et la quantité de listes jouables??).

Vous constaterez que les décors étaient eux aussi assez limités (je me compte dans les « eux aussi »), car malheureusement le 15mm est de moins en moins joué dans le coin et donc les décors sont assez rares dans le Lauragais.

Bon j'y retourne, j'ai des renforts à préparer pour une autre règle, où je commence vraiment à m'éclater, la bien nommée Légion d'Honneur (rien que ça!).

To be continued...

 

Haut et champions allemands

Le 12/01/2020

C'est vite peint, et ça sourit pas beaucoup! Bon, c'est pas la qualité prémium mais ça suffit pour 1 baston! Et ça, c'est pour calmer les esprits chagrins... façon puzzle! 30 figs selon l'auteur, 300 selon les syndicats! 2eme bataillon, tjrs autant de monde qui battent le pavé!

C'est vite peint, et ça sourit pas beaucoup!
C'est vite peint, et ça sourit pas beaucoup! 

La période est au compromis, comme l'a montré notre Doudou Philou primo-ministériel national. Donc, je prend le pli, et j'attendrai, comme Doudou, le mois d'avril pour jeter ma critique sur la règle Légion d'Honneur. Pourquoi avril ? Non, ce n'est pas pour m'aligner sur le calendrier ministériel, mais parce qu'en avril je devrais participer à la 1ere étape de la campagne 2020 de Légion d'Honneur, qui consistera en une manifestation en Dordogne dans le châteeu de Mareuil (voir http://wargamelh.forumactif.com/t175p25-campagne-2020).

Dans ce cadre là, et aussi en prévision de la baston LH qui m'attends le weekend prochain du côét de Foix (histoire de s'en mettre plein le foie... encore une fois), j'ai peint 2 bataillons de teutons. 30 figs par bataillons (à LH 1 fig = 30 hommes réels), ça se pose là !Jai peint « tout ça » en 1,5 mois environ, ce qui pour moi, est très rapide. Car ma technique habituelle, et surtout, mon besoin de détailler au max les figs, ne me permettent pas d’atteindre un tel rythme (sachant qu'entre temps , je bosse aussi.. on n'est pas tous à la RATP!). Donc pour arriver à ce rythme, j'ai utilisé les peintures CONTRAST de chez GW (là aussi, j'ai fais un compromis... et donc chose due!)

Les couleurs utilisées sont « Black Templar » (Noir), « Wylwood » (Marron), « Fyreslayer Flesh » (Chair assez sombre), « Talassar Blue » (Bleu roi, voire clair), Apotecary White » (Blanc qui tire sur le gris clair). Tout le reste est peint en « classique » mais sans m'apitoyer sur les éclaircissements et autres ombrages.

Seul changement, sur les besaces des trouffions, où j'ai testé une nouvelle technique avec de l'encre aquarelle « Terre de Sienne » de chez Pébéo. Et oui, je peux pas m'en empêcher, faut que je teste des trucs nouveaux, histoire de rendre le peinturlurage plus rigolo, et moins barbant (comme Conar.... Conar le Barbant - contrepèterie des années 80, quelque peu démodée...il s'excuse!-).

Je ferai certainement un article et peut-être une vidéo sur le sujet.

D'ici là, j'ai encore quelques germains à peindre histoire d'être bien bien prêts pour avril en vue des blocages syndicaux et des adversaires wargamers, qui espère pour ce coup là, que la nouvelle retraite va s'appliquer uniquement aux trouffions teutoniens (ben voyons!). Comme quoi, en politique et en wargame, le verdict vient souvent en avril!

Ah j'oublais ! Le régiment que j'ai peint est l'IR4 Hoch & Deutschmeister... d'où le titre!

To be continued...

 

La Walewska dormira sur ses 2 oreilles ce soir !

Le 23/11/2019

Les polacks attendent de pied ferme les teutons. Qu'à cela ne tienne! Les nerveux en blanc vont mettre une "petite gifle" au centre! La charge contre les hussards. Les lanciers vont les embraucher! Les grenadiers, un peu light face aux canassons et aux piétons! Les dragons fuient dans le bois. Les biffins vont faire le taff!

Les polacks attendent de pied ferme les teutons. Qu'à cela ne tienne!
Les polacks attendent de pied ferme les teutons. Qu'à cela ne tienne! 

Ce jour ensoleillé (euh presque...) nous avait réuni, dans le bel HolidayInn Express de Blagnac pour une grosse baston Napo. Une ? Non, en fait 3 ! En effet, 3 tables étaient dressées, assaisonées de 28mm, toutes plus belles les unes que les autres. 2 tables étaient dédiées à la campagne Espagne, et une à la campagne allemande 1809, plus exactement à la guerre Austro Polonaise de 1809. Entant un des belligérants de cette dernière, c'est sur ce combat que j'écrirais, sans vouloir ignorer les 2 autrs table, mais, jej n'ai qu'un cerveau et 3 tables à suivre pour ce petit cerveau, c'est aussi difficile que en pas envoyé de grenade lors d'une manif de gilets jaunes (mais faudra bien y arriver un jour!).

A la tête de troupes autrichiennes (je l'adore cette armée), j'affrontait le grand maître de la règle « Légion d'Honneur », Jérome Casano, un des auteurs de cette règle. Le pourquoi du comment (faudra un jour qu'on m’explique l'origine de cette expression)de cette rencontre, jouée sur LH (Légion d'Honneur pour les cancres rappeurs du fond de la classe qui n'auraient pas suivi!), vient d'un des derniers articles que j'ai écrit sur lequel j'émets de gros doute à mon affection pour cette règle. Du coup, Jérome Le provençal s'est mis en tête de me convertir (radicaliser) à sa règle.

1er point : soit c'est un beau parleur (j'en ai pas l'impression), soit on a quasiment la même vision du jeu Napo, et ça, ça aide VRAIMENT à la discussion.

2eme point : je reste encore contre certains points de règles (de moins en moins), et on s'en est expliqué. C'est un parti pris, qui se défend, et qui par ailleurs est bien défendu. Donc soit je m'adapterai, soit j'abandonnerai.

3eme point, et, comme disent les Ingleses, the « last but not the least » : je me suis vraiment vraiment beaucoup amusé (en fait, je me suis éclaté) sur cette partie. Comme quoi, on peut critiquer certains points de règles et dans l'ensemble prendre son pied (c'est comme passé la super bonne soirée entre copains, avec un restant de grippe qui t’empêche de boire autre chose que du Guronsan).

Je ne referai pas le détail des points qui me turlupinent (je vous vois sourire au fond de la classe, si si, je vous vois !). J'en parlerai peut§être dans le futur, mais plus vraisemblablement directement sur le site wargamelh, et je me concentrerai sur la partie qui vous intéresse (si c'est pas le cas, dites le de suite et j’arrête d'écrire!).

Je commandais une grosse brigade d’infanterie (2 bataillons de lignes, 1 de chasseurs, 1 de grenadiers) et un ebrigade de Kavalerie (1 rgt de dragons, 1 rgt de Hussards). En face, le général Jérôme Trompettovski (trompette sur canasson, dans sa tendre jeunesse de reconstitueur), petit fils de distilleur de boyaux russes, et descendant direct d'écarisseurs de compositeurs viennois, commandait une belle division de polacks (5 bataillons d’infanterie, voltigeurs détachés, et 2 rgts de lanciers), tous plus avinés les uns que les autres.

Comme à mon habitude, je me lançais à l'attaque en essayant de tourner le polack par ma droite. Une belle manœuvre de mes dragons menaçait le flanc de 2 bataillons polonais, mais un tir d'artillerie Varsovien, détruisait entièrement mes batteries, me privant du soutien indispensable pour une victoire potentielle, et une salve de fantassins sur le flanc de mes dragons, les mettant en fuite, m'amputait d'une grosse partie de mes forces. Ne m'en laissant pas compter (j'ai toujours rêvé de placer cette expression), je lançais la charge d'un de mes bataillons contre 2 bataillons polonais (craint dégun le béarnais de Toulouse!), et les mettais en fuite, entrainant avec eux un 3eme bataillon témoin de la boucherie (non mais, c'est qui le patron!)...

Pendant que mes teutons se congratulaient à grandes rasades de schnaps, mes hussards se faisaient gentiment chargés par les lanciers de Gdansk ou d'ailleurs, et se retrouvaient eux aussi en fuite, à l'instar de leurs voisins dragons.

Ma cavalerie exsangue, mon artillerie proche d'un état similaire au QI de Trump (donc zéro), ma gauche menacée par un 2eme regt de lancier et 1 bataillon de ligne, et la fin d’après midi approchant (faut bien trouvé l'excuse qui tient la route), il était de bon ton de s’arrêter sur cette situation.

Bon, ok, la liste d'armée autrichienne était loin des standards de l'époque, et promis cruche et jarret (euh... juré craché plutôt) , la prochaine fois ma liste sera conforme !

Et promis aussi, je rejouerai à cette règle (histoire d'être sûr...).

D'ici là, il faut que je peigne plein de petit viennois qui n'ont qu'une obsession et qu'un mot en tête : « VENGEANCE ».

To be continued...

 

Yo, man! Lasalle est dans la salle...

Le 16/11/2019

Une ligne espagnole face aux anglais sur la colline. Rigolo non? L'attaque finale vers la colline... qui n'aura jamais lieu. Les hussards en vadrouille derrière nos lignes. Sans déconner!!!! ... les hussards parviennent à passer sans que personne ne moufte. !?! Le centre de la table. L'artillerie ibère prends sa place avant que...

Une ligne espagnole face aux anglais sur la colline. Rigolo non?
Une ligne espagnole face aux anglais sur la colline. Rigolo non? 
Aujourd'hui, dans la salle de notre club de Strat et Jeux du Lauragais, se jouait une inititaion de Lasalle, règle anglophone de Sam Mustafa, auteur entre autres de Blücher, Rommel, et bien d'autres.
Encore une règle Napo dirions nous: en effet, mais celle là a déjà quelques anées de vie. Peu de personnes la joue, pourtant elle a quelques atouts et quelques incohérences (pour éviter le mot défaut, de la part d'un joueur infoutu de créer une règle).
Le point trés innovant et donc trés attrayant est l'articulation du tour de jeu: c'est un système de tour alterné (jouur A joue, puis joueur B joue), et le tour d'un joueur commence par la phase de réaction de son adversaire, comprenant notamment les tirs et les changements de formations suite aux charges lancées au tour précédent. En gros, tu mets en place tes unités prêtes à tirer, et tu ne tires qu'au tour suivant; vient ensuite la phase de combat, qui consiste à résoudre les combats (les charges en fait) ayant été lancées au tour précédent. Puis a lieu la phase basique de mouvement, suivi des ralliements et des récupérations des points de pertes (sur tests aux dés). Un tour de jeu assez original, tant et si bien qu'on a bien passé 3 ou 4 tours avant de vraiment l'intégrer (on a fait plusieurs tirs du mauvais joueur).
La règle est également assez rapide (je pense) une fois que l'articulation est bien comprise. De plus les modificateurs aux tirs et combats sont trés peu nombreux (ce qui par moment, n'est pas toujours trés logique).
L'inconvénient est qu'il y a beaucoup d'aléatoire sur le combats et les tirs, assez symptomatiques des règles américaines ou anglaises, qui privilégient, parfois, à mon goût, la vitesse à l'historicité (ou tout du moins la cohérence). Exemple: une de mes unités à quelques centimètres d'une unité d'infanterie adverse, à fait feu pour un résultat égal à..... 0.
Toujours sur le sacro saint besoin de jouer vite, plusieurs situations assez bizarres peuvent se présenter. Autre exemple: un regt de hussards qui passe entre une batterie et une colonne d'infanterie, sans aucun problème sans test de moral ni de tir d'opportunité possible. Pas non plus de facteurs concernant les distances de tirs (l'infanterie tire à 4 bases de mouvement - 4 x 3cm pour du 15mm), et l'artillerie tire à la mitraille à courte portée et au boulet pour les autres distances.
Bon ce n'était qu'une initiaion, et comme toute les règles, particulièrement pour l'Empire, il faut y jouer, y jouer et y rejouer pour l'apprécier (ou la jeteru fond d'une armoire définitivement).
Toujours est-il que nous avons passé un bien bon moment, même si certains sont toujours plus difficile à convaincre sur la valeur d'une règle (moi, le premier, j'ai du mal à ne pas comparer à "Vive L'Empereur" la moindre règle qui me passe entre les mains). Ah le doux rève qu'un jour une règle empire fasse l'unanimité....
Avant de pouvoir y rejouer (peut-être un jour), je vais, dés la weekend prochain, approfondir une autre règle, Légion d'Honneur; et quoi de mieux que rencontrer un des auteurs pour en discuter. Et cette fois, ça se jouera sur la reine des échelle, le 28mm (parce que le 15mm, plus j'avance dans le temps plus elles sont petites - ou est-ce ma vue qui me joue des tours?). Je vous en reparlerai bien évidemment.
To be continued...

 

Ma pomme trashe, quand le Contrast...

Le 25/10/2019

Les noirs sont bien aussi. Mais on peut toujours éclaircir un peu. Pas le bon marron pour le fusil. A éclaircir du coup! Le visage, à peu prés ok. Les mains un peu moins! Vue d'ensemble du cobaye! Par contre, pour le sac, c'est parfait. Le bleu a été éclairci.

Les noirs sont bien aussi. Mais on peut toujours éclaircir un peu.
Les noirs sont bien aussi. Mais on peut toujours éclaircir un peu. 
J'ai voulu tester les fameuses peintures Contrast de chez GW, une marque qui en temps normal m'inspire autant que la vie des vers de terre dans les sud des Cévennes (ou d'ailleurs), et dont j'ai une confiance proche du néant!
Pourtant, il faut savoir tester les choses avant d'en parler (c'est pour ça que je ne parle jamais de l'homosexualité...). J'ai donc récupérer une "vieille" figurine foundry d'un autrichien, pour m'en servir de cobaye (à chacun son tour.. gnerk, gnerk, gnerk!). Il y a du bon et du mauvais. 
Le bon sur le blanc et le noir qui rendent vraiment bien. Ca va me permettre de me lancer dans la peinture de 3 boites complètes d'infanterie autrichienne de chez Perry ( la marque au même prix que Victrix mais dont la sculpture est aussi différente qu'entre une 2CV et une Lamborghini), et d'éviter de paser 3 années lumières sur les blancs.
Le marron est pas mal non plus, principalement pour les sac à dos. Par contre pour les fusils, ou la sangle de la gourde, t'oublies!
J'ai utilisé le bleu "Talassar Blue" (certainement en hommage à une certaine émission de FR3, pour ceux qui arrivent à la fin de leur période quadra... comme moi!), mais je ne l'ai pas trouvé assez clair pour faire du bleu ciel (objectif de départ). J'ai donc éclairci au bleu ciel Vallejo, et ça le fait à peu prés (objectif, bleu ciel du regt Deutschmeister, pour les férus d'armée autrichienne). Il doit certainement y avoir une Contrast en bleu ciel qui fera certainement le taff.
Pour la peau, idem, un peu trop foncé à mon goût, mais ça viens peut-être du fait que j'ai un peu forcé sur la couche, par peur d'avoir une peau trop claire. Là aussi j'ai éclairci à la "chair mat" de chez Vallejo. A confirmer sur les prochaines figs.
Les autres couleurs de ma fig, ne sont pas du contrast, car à presque 6€ le pot (5,75€ exactement avec 15% de réduc) t'achètes pas la collection complète...arghhh!
Mef aussi pour les débutants, ou les maladroits. Pas si simple que ça si jamais tu débordes avec les couleurs sombres: tu seras obligé de repasser  par la sous couche en ponctuel, ou passer aux peintures classiques opaques Vallejo, Army painter ou autres.
Sur les photos jointes, il manque, je trouve, un petit lavis sur certains endroits, le manteau roulé au dessus du sac à dos par exemple.
Dans l'ensemble, si tu veux peindre rapidement une armée c'est le bon moyen. Rien ne t'empêches, comme je vais certainement faire, de rajouter quelques petites touches d'éclaircissements par ci par là pour donner un peu plus de cachet à tes figs. 

Donc, ce que j'aime: 
- la rapidité du truc. Et comme en ce moment, je ois vraiment accélerer mes peintures, ça va faire le boulot.

​Ce que j'aime pas: 
- L'erreur est fatale. Car il faut commencer toujours par les couleurs claires avant les sombres, car ces peintures sont trés peu opaques (voire pas du tout) donc du blanc sur du noir ou du marron, ça ne se voit pas!
- Le prix: pour une armée Empire, avec toutes les couleurs que ça comporte, faut le budget de la mairie des Balkany pour tout faire à la Contrast. Prochaine étape pour moi, essayer de faire MA contrast maison.
- Difficile d'avoir une bonne visu du rendu avant d'appliquer la peinture (comme expliqué pour le marron et le bleu). Je me retrouve donc avec un pot de bleu à 6€ qui va me servir trés trés peu! re arggghhh!
- Obligation de sous coucher en blanc... tout ce que je déteste. Je trouve que ça diminue le contraste... un comble pour appliquer une peinture appelée Contrast.

Pour résumer, lorsque j'aurais peu de temps pour peindre j'utiliserai ces peintures. Dans tous les autres cas, je continuerai ma technique, qui apparament plait à beaucoup (merci pour les compliments, à ceux qui en font) et surtout à moi (ce qui est avant tout le principal). Car, garde-ça toujours en tête lorsque tu peins: ta peinture est réussie si elle te plait! 

Bon beh du coup, j'y retourne: il m'en reste 144 à peindre (bruit d'évanouissement...)

To be continued...

 

Minibluff the card game

Hotels